Langa prépare une augmentation de capital pour la fin de l’année

23 août 2017

Le 3 Août 2017 – Le groupe Langa va ouvrir son capital à la fin de l’année pour répondre à ses perspectives de développement, en l’occurrence un objectif de 500 MW de capacité en 2019 contre 100 MW aujourd’hui. L’opération est étudiée depuis plusieurs mois et trouve une nécessité supplémentaire suite aux 73 MW obtenus par le développeur-producteur… Voir l’article

langa-toitures

Le 3 Août 2017 – Le groupe Langa va ouvrir son capital à la fin de l’année pour répondre à ses perspectives de développement, en l’occurrence un objectif de 500 MW de capacité en 2019 contre 100 MW aujourd’hui. L’opération est étudiée depuis plusieurs mois et trouve une nécessité supplémentaire suite aux 73 MW obtenus par le développeur-producteur de La Mézière (Ille-et-Vilaine) lors de la deuxième vague de l’appel d’offres « CRE4 ».

Plusieurs scénarios à l’étude

Langa a aussi besoin de fonds pour réaliser un pipe éolien déjà bien avancé – autour de 500 MW à différents stades – et doit anticiper dans le solaire, car il compte concourir à hauteur de 50 MW lors de chaque session « CRE4 » à venir. « Nous allons muscler nos fonds propres à hauteur de 30 à 40 M€. Nous étudions différentes possibilités, parmi lesquelles un Euro PP (placement privé obligataire) et l’arrivée de family offices. Toutes les pistes sont ouvertes à l’heure actuelle », annonce Gilles Lebreux, président et co-fondateur de Langa en 2008 avec Guy Canu et Daniel Jeulin. Les trois co-fondateurs détiennent 92% du capital.

Langa revend peu ses projets

Le dirigeant souhaite que Langa trouve les moyens de ses ambitions tout en restant indépendante – comme elle l’avait déjà fait en 2012 –  sur fond de marché de plus en plus concurrentiel et de TRI (taux de retour sur investissement) solaires en baisse, du fait justement des appels d’offres, entre autres. Ces lourds besoins de financement – rançon des succès sur le terrain –  et une stratégie de groupe intégré ont conduit Quadran à faire un choix différent et à rejoindre le fournisseur d’énergie Direct Energie.

Langa a lui aussi conservé l’essentiel de ses actifs, développés depuis 9 ans. Cet employeur de 50 personnes compte pour l’instant 200 centrales solaires, 3 centrales biomasse et un parc éolien de 21 MW. Et annonce 800 MW de projets en développement en photovoltaïque et donc 500 MW éoliens « dont une grande partie bénéficie déjà d‘un tarif« , précise Gilles Lebreux. Langa annonce par ailleurs « la création d’une nouvelle entité sur un nouveau segment », dévoilée à la rentrée. Un indice ? « Le marché est plein d’opportunités, pas seulement comme producteur d’énergie. »